Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de kpouxdchineoh

Le blog de kpouxdchineoh

Cuisine, photos et poèmes sont mes passions K, pou de Chine

Histoire à dormir debout 1 : j'ai trempé mon doigt dans la confiture ...

 

 

 

 

confiture-copie-1.jpgC’était une fin d’après-midi. Je m’en souviens comme si c’était hier. A cette époque-là j’avais trois ans. Il y avait un énorme pot de confiture sur la table de la cuisine. Un pot sur lequel était écrit « ne pas toucher ». Oui mais voilà n’importe quel enfant vous dira qu’il n’y a pas plus tentant que quelque chose de défendu... alors chevauchant le petit tabouret de bois qui me faisait du pied, je grimpais et de mes petites menottes toutes rondes, j’ouvrais de toute mes forces le récipient en verre. Un petit cliquetis me répondit en sourdine… Mange-moi me murmurait une petite voix intérieure… alors, goulument je plongeai mon pouce puis mon majeur dans le pot… J’humai un instant le parfum délicat de cette confiture interdite… puis léchai chaque doigt à grands coups de langues… Ce fut comme une explosion en bouche… et soudain…

 

 

Soudain il me sembla que mon ventre grossissait, grossisait  tel un ballon. J’aurai pu trouver ça drôle  oh oui… mais voilà au fur et à mesure que je grossissais, mes mains encore pleines de confiture se transformaient en d’immenses spaghettis informes… Maman était en train de travailler dans le bureau  et grondai déjà  « Lilly tu vas être en retard à ta leçon de piano… as-tu enfin fini tes devoirs ? ». J’aurais bien voulu lui dire que ma bouche était devenue aussi gigantesque que la crevasse d’un volcan mais elle ne m’aurait pas cru…. Je sentis ma langue se durcir et prendre la forme d’une fraise tagada. Que m’arrivait-il ? De toutes mes forces –et croyez-moi avec mes bras en spaghettis il en faut de l’énergie- je poussai les murs de la maison pour pouvoir respirer un peu. Maman, imperturbable, travaillait toujours dans le bureau. Soudain, c’est là que je la vis, une toute petite grenouille, énorme elle aussi.

 

http://www.informatiquegifs.com/gifs/images/grenouille/7.gif

 


-Eh que fais-tu  là toi ? ça te fait marrer de m’imiter ainsi ? Tu veux me voler la vedette ?

-La vedette ? Murmurai-je avec une voix profonde d’aspirateur en action.

-Oui la vedette… bon sang qui m’a envoyé une empotée pareille ! Le metteur en scène où est le metteur en scène ?

-Je croa qu’il est au troisième nénuphar porte 3 répondit en sautillant un crapaud.

-Mais…où suis-je ? demandai-je l’estomac retourné.

- En tout cas pas au bon endroit fustigea la grenouille d’une voix criarde. La Fontaine appelez-moi la Fontaine tout de suite ! Il faut que l’on ait une discussion lui et moi ! Depuis quand m’envoie-t-on des petites filles sur les plateaux d’écriture … et pourquoi diable celle-ci veut elle m’imiter.

-Vous imiter ? Dis-je intimidée.

-Oui il n’y a que moi qui ai le droit de devenir aussi grosse que le bœuf.

-Une grenouille aussi grosse qu’un bœuf … mais c’est stupide dis-je en m’esclaffant. Ah ah ah ah ah ah….Ce que je n’avais pas prévu c’est qu’en riant j’allais mourir…. Ça me prit comme ça sans prévenir…

Je suis morte sans m’en rendre compte en fait. La grenouille vexée que je ne l’aie pas laissé terminer son explication passait déjà son chemin…. Un peu plus loin des sauterelles jouaient une partie de criquets l’air de rien. Seul le crapaud sembla s’attrister de ma mort…Mourir de rire… quelle étrange mort tout de même dit-il en versant une larme.


-Mais peut-être n’est-elle pas morte ? Peut-être est-ce…. Ma princesse !  Oui c’est ça elle va se réveiller…il faut que je l’em-bra-sse… et alors qu’il croassait d’amour éperdu, je sentis ses lèvres de batracien se poser sur les miennes.

-Beurk hurlai-je respirant cette fois-ci à plein poumons…. Alors  que j’étais en train de me dégonfler, il entrelaça mes doigts spaghettis entre  ses pattes palmées

-Jolie demoiselle voulez-vous devenir ma….me susurra t’il à l’oreille.

C’est ce moment-là précisément que choisit la grenouille pour  arriver en roulant jusqu’à moi. Elle paraissait plus grosse que jamais.

-Quoi encore toi dit-elle exaspérée. Je croyais que tu étais morte de rire ! Bon  autant t’avertir tout de suite… j’ai parlé à la Fontaine et il arrive dans quelques minutes… nom d’un roseau ! C’est moi la star ici et j’entends bien le rester !

-Pardon mais qui est…. Questionnai-je.

Je n’eus pas le temps de terminer. Je le vis arriver ce grand bonhomme qui faisait jaillir d’une grande plume d’oie différents personnages : il y avait d’abord une cigale poussant la chansonnette suivie de près par une fourmi  balayant devant son logis… Il y avait aussi une petite fille, portant un pot de lait, un renard gourmand et un corbeau rusé… Une dispute éclata entre le corbeau et le renard. Ce dernier lui disait de ne pas en faire un fromage et patati et patata….perrette.png

 

 


De son pouce et son index, La Fontaine me secoua… Ouille aille aillle ! hurlai-je en me débattant de toutes mes forces. On aurait dit un géant à côté de moi. Il me reposa puis de son pouce appuya sur mon ventre, doucement puis un peu plus fort…. Je sentis mes joues se dégonfler… puis mon ventre…. Mais mes bras étaient toujours aussi mous que des scoubidous.

 

 

 

 


http://www.gifgratis.net/gifs_animes/petit_ballon/6.gif-Quand on est bien élevés on dit bonjour et on sert la main jeune fille me sermonna-t-il avec sévérité.

-Je… je ne peux pas protestai-je…je me sens si… bizarre.

-Bizarre bizarre vous avez dit bizarre comme c’est bizarre…pourtant y’a pas d’lézard… on me raconte des bobards….. j’en ai marre ! se lamentait un lézard qui se faisait dorer la pilule sur un rocher non loin de là.

-Et depuis quand es-tu comme ça demanda la Fontaine ? l’air soucieux devant ma bouille de ballon de baudruche.

 


J’allai répondre mais encore une fois l’impertinente grenouille répondit à ma place.

-La voilà ! brailla la grenouille, suivie de près par le crapaud amoureux.

-Hum… je crois que je ferai mieux de rentrer, j’ai des devoirs à terminer prétextai-je… mais déjà  la grenouille explosait de colère…. Son corps monta dans les airs comme un bouchon de champagne. La Fontaine raya en toute hâte  un mot puis deux de son esprit. La grenouille  rebondit, rebondit, rebondit…. Et atterrit dans l’eau glacée de l’océan Atlantique. Bien sûr je ne la voyais pas d’ici mais c’est La Fontaine qui équipé d’une longue vue me le raconta… De son bras de géant il la repêcha  et la réchauffa dans la paume de sa main.


-Brrrr merci de m’avoir repêché  dit la grenouille reconnaissante. Je commençai à avoir la chair de poulpe…. Je préfère vraiment l’eau de nos rivières… Mais à ce moment-là précisément elle  se rappela pourquoi elle était ici et s’en prit à nouveau violemment à moi.

-C’est elle ! Elle qui veut être aussi grosse qu’un bœuf !

-Qu’un bœuf ?demandai-je surprise.

-Ne dis pas le contraire je t’ai vu ! Rien ne sert de mentir.

-C’est ridicule me défendis-je pourquoi voudrais-je être aussi grosse qu’un bœuf ?

-hum… c’est vrai pourquoi ça ? me pressèrent la grenouille, la Fontaine et le crapaud en écho.

 


Je fermai les yeux espérant que cet affreux cauchemar se terminerait. Maman me dit souvent que quand on fait un cauchemar il faut refermer les yeux et qu’ainsi on se réveille. J’essayai donc mais rien n’y fit. Le crapaud croyant que je tournai encore de l’œil approchait déjà sa bouche humide de mon visage.

La Fontaine intervint. Ah mais oui finit-il par dire visiblement amusé. C’est toi la petite fille à la confiture.

-J’eus envie de lui répondre que non mais mes bras avaient beau avoir la texture de la guimauve ils dégageaient un délicieux parfum de fraises.

Comme il voyait que je mentais-les grandes personnes ont un sixième sens pour deviner ce genre de choses- il me gratifia d’une petite tape dans le dos et  m’offrit un miroir.

 

C’était terrible. J’avais des yeux énormes, aussi gros que deux montgolfières.

-T’as d’beaux œufs tu sais me dit charmeur le crapaud.

-  Mon œil répondis-je… arrête ça crapaud tu n’es pas mon genre…

- Voilà ce que c’est que d’avoir les yeux plus gros que le ventre me charria la grenouille. La Fontaine acquiesça. La grenouille avait raison…. J’avais eu vraiment les yeux plus gros que le ventre en mangeant cette confiture… mais il faut dire que vu la taille de mon ventre il était impossible à mes yeux de voir mon ventre ou plutôt à mon ventre de voir mes yeux… Un ventre peut-il voir ?yeuxplusgrosqueleventre.jpg

 

 

C’est sur cette considération que je me réveillai… La grenouille avait fini par exploser à force de vouloir devenir aussi grosse que le bœuf… c’est du moins ce que racontait ce cher La Fontaine dans la fable que j’avais à apprendre pour le lendemain…Et le pot de confiture ?  Et bien il semblerait que le crapaud me l’ait volé… à moins que ce soit les sauterelles… ou la fourmi…ou…. Mais ceci est une autre histoire !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ag86 12/12/2012 11:38


Il est génial, ton texte ! Je viens de le découvrir et comme je suis un fan de La Fontaine, je suis sous le charme. Il y a là un zeste de contes et d'Alice au Pays des Merveilles, sans oublier
tout le petit monde du grand fabuliste, et le cinéma qui s'en mêle aussi ! Le me suis laiisé embarquer dans l'histoire. Méfions-nous de la confiture ! Merci pour ce bon moment.


Bisous et bon mercredi


Alain

kpouxdchineoh 17/12/2012 22:07



merci Alain, moi aussi je suis une "aficionada" de la Fontaine bisous



cronin 04/11/2012 17:43


Bonsoir Kpouxdechineoh,


Une très belle histoire, qui aurait plu à monsieur Jean de la Fontaine ! J'ai beaucoup aimé, et tu as raison, les enfants adorent tremper le doigt dans la confiture...je continue encore (rires !)
ma rose d'amitié, prends soin de toi ! Ici, temps gris et pluie, journée hivernale...avec froid. A bientôt. Corinne (Cronin)



lilou-52 04/11/2012 11:44


Bonjour Kapou. Trop fort cette histoire ! Elle m'a bien fait sourire. Quel talent tu as ! Là, c'est moi qui suis retombée en enfance mais sans le pot de confiture.  Merci à toi pour ce très beau texte plein d'imagination.


Gros bisou et bon dimanche !

corinne 04/11/2012 11:26


Je suis contente de te revoir en pleine forme, car la tu nous en mets pleins les yeux, j'adore ce mélange d'histoires. Un bon dimanche à toi et reviens nous vite, gros gros bisous.

peintrefiguratif 03/11/2012 19:41


bonsoir on reviens sur les blog et avec une histoire de rêve farfelus


merci de ton passage sur mon blog


bonne soirée bises